Types de SEP

Types de SEP

Types of MS
La majorité des personnes vivant avec la sclérose en plaques (environ 85 %) sont diagnostiquées avec une SEP rémittente-récurrente (SEP-RR), mais il existe d’autres types de SEP dont vous pouvez entendre parler. 10 % des personnes diagnostiquées vivent avec une SEP progressive (SEP-PP). Si la SEP-RR n’est pas traitée, 50 à 60 % des personnes peuvent progresser vers un type de SEP appelé SEP secondaire progressive (SEP-SP). Certaines personnes atteintes de SEP présentent un type de SEP appelé sclérose en plaques bénigne.

Il peut aussi y avoir des répercussions sur les options dont vous disposez pour la prise en charge de votre SEP. Un aperçu de chacun des trois différents types de SEP est présenté ci-dessous.  

faits en bref

Prenez un instant pour examiner les différences entre les différents types de SEP :

SEP rémittente-récurrente (SEP-RR)

Les personnes vivant avec une SEP-RR présentent des périodes de symptômes (rechute) suivies par des périodes où leurs symptômes disparaissent ou s’améliorent (rémission). Environ 85 % des personnes atteintes de SEP reçoivent un diagnostic de SEP-RR

 

SEP secondaire progressive (SEP-SP)

Certaines personnes vivant avec une SEP-RR évoluent vers une SEP-SP où elles ne présentent pas de rechutes mais peuvent présenter une aggravation progressive de leur handicap au cours du temps

 

SEP progressive primaire (SEP-PP)

Environ 10 % des personnes reçoivent un diagnostic de SEP-PP. Les personnes vivant avec une SEP-PP ne présentent pas de rechutes mais elles présentent une aggravation progressive de leur handicap au cours du temps

Qu’est-ce que la SEP récurrente-rémittente (SEP-RR) ?

Lorsque vous souffrez de sclérose en plaques, le système immunitaire de votre corps attaque par erreur votre système nerveux central, plus particulièrement la couche (appelée myéline) autour de vos nerfs au niveau du SNC.

Étonnamment, votre corps est capable de réparer certains des dommages faits à la myéline au cours d’un processus appelé la remyélinisation. Cependant, la myéline réparée n’est pas la même que celle avant que les dommages aient eu lieu, les messages peuvent donc ne pas être transportés aussi rapidement qu’avant. Observez le schéma ci-dessous pour voir comment la myéline endommagée affecte les signaux le long de vos nerfs : 

Types of MS - damaged Myelin

Ce sont ces dommages qui entraînent les symptômes de la SEP que vous pourriez présenter. Vous pouvez trouver des exemples de ceux-ci ici.

Ces périodes de dommages peuvent entraîner une rechute des symptômes, qui sont ensuite suivies de périodes de rémission en raison du processus de réparation du corps. C’est à cause de ces périodes de poussées et de rémissions que ce type de sclérose en plaques est appelé la SEP rémittente-récurrente (SEP-RR).

Ces symptômes peuvent être réversibles, mais ils peuvent devenir permanents à mesure que la maladie progresse. Au cours du temps, les dommages peuvent s’accumuler et il devient trop difficile pour le cerveau de les réparer. Cela peut entraîner des symptômes permanents. La SEP-RR peut progresser vers un type de SEP appelé SEP secondaire progressive (SEP-SP), et plus particulièrement si elle n’est pas traitée.  

Qu’est-ce que la SEP secondaire progressive (SEP-SP) ?

La plupart des personnes atteintes de SEP reçoivent un diagnostic de SEP-RR. Certaines personnes ayant reçu ce diagnostic initial trouvent qu’au fil du temps elles présentent moins de rechutes mais que leur handicap s’aggrave progressivement. Ce type de SEP, qui suit une phase initiale de SEP-RR, est appelée SEP secondaire progressive (SEP-SP).

Les personnes atteintes de SEP-SP peuvent toujours présenter occasionnellement une rechute, mais la plupart ne présentent pas de rechutes. Le handicap tend à s’accentuer progressivement chez les personnes atteintes de SEP-SP. Toutefois, la vitesse à laquelle cela se produit peut considérablement varier d’une personne à une autre. 

Qu’est-ce que la SEP progressive primaire (SEP-PP) ?

Environ 10 % des personnes vivant avec une sclérose en plaques sont diagnostiqués avec une forme de SEP pour laquelle le handicap progresse dès le début de leur SEP. Celle-ci est connue sous le nom de SEP progressive primaire (ou, moins souvent, SEP progressive chronique).

Les expériences ressenties par les personnes vivant avec une SEP-PP peuvent considérablement varier. Les personnes peuvent présenter une progression continue du handicap, mais les personnes peuvent ressentir cette progression à des rythmes différents. Certains présentent une aggravation des symptômes plus progressive, tandis que d’autres peuvent trouver que leurs symptômes ne s’aggravent pas pendant de longues périodes de temps. Quel que soit le type de SEP dont vous souffrez, elle peut y avoir un impact sur votre vie quotidienne. Jetez un coup d’œil à notre section sur la vie quotidienne ici pour recevoir des astuces et des conseils.

Certaines personnes présentent une forme progressive de la SEP depuis leur diagnostic, mais présentent également parfois une rechute. Ce type de SEP est parfois appelé SEP progressive récurrente. Si vous êtes atteint de SEP-PP et souhaitez en savoir plus sur vos options, il peut être utile de parler avec votre médecin ou l’infirmière spécialisée en SEP.

Liens utiles