Mobilité et vision

Mobilité et vision

Il existe de nombreux symptômes associés à la SEP, mais cela ne veut pas dire que vous les ressentirez tous. Vous pouvez n’être affecté que de quelques symptômes, vous remarquerez qu’ils vont et viennent, que vous ne les ressentez que pendant une rechute ou que leur gravité change au cours du temps. 

Les symptômes physiques peuvent compromettre votre mobilité, compliquer vos activités quotidiennes et au cours du temps ils peuvent avoir un impact sur votre indépendance. Ici nous allons examiner les symptômes physiques de la SEP les plus fréquents et la façon de les prendre en charge au quotidien. Si vous souhaitez en savoir plus sur le traitement à long terme de la SEP, consultez notre section sur la thérapie modificatrice de la maladie (TMM)

Mobilité

Se tenir debout et marcher est une chose assez compliquée à accomplir pour votre corps et un certain nombre de fonctions différentes sont impliquées. Plusieurs symptômes de la SEP peuvent compromettre la mobilité, comme des problèmes d’équilibre, des étourdissements, une faiblesse musculaire, des spasmes et une raideur. 

Balance problemsProblèmes d’équilibre

Un certain nombre de symptômes peuvent affecter votre sens de l’équilibre, augmentant ainsi le risque de chutes comme une raideur musculaire, des tremblements et des douleurs. Nous abordons chacun de ces symptômes plus en détails dans les sections suivantes. Les problèmes d’équilibre peuvent provoquer une certaine angoisse, une perte de confiance en soi. Mais ils peuvent aussi entraîner des blessures, des douleurs et une perte d’autonomie. 

Spams and stiffnessSpasmes et raideur

La raideur peut rendre vos muscles plus rigides et difficiles à bouger. La manière dont la raideur musculaire affecte vos capacités à effectuer certaines tâches dépend des muscles touchés. Vous pouvez avoir des difficultés à réaliser des mouvements plus petits et délicats ou vous pouvez avoir des difficultés avec ceux de plus grande envergure comme marcher. 
Les muscles peuvent également se contracter de manière incontrôlée. Ces contractions portent le nom de « spasme » et peuvent survenir de manière répétée et parfois entraîner des douleurs. Elles peuvent également se produire la nuit et vous empêcher de dormir d’une traite. 
 

TremorsTremblements
Parfois, les personnes présentent un tremblement non contrôlé ou une sorte de mouvement de secousse répétitif, qui peut se révéler irrégulier et imprévisible. Il peut s’agir de petits mouvements ou de mouvements de plus grande envergure qui peuvent rendre les tâches quotidiennes extrêmement difficiles à effectuer. La plupart des personnes atteintes de SEP souffrant de tremblements indiquent que ces tremblements apparaissent lorsqu’elles s’apprêtent à faire quelque chose. Par exemple, lorsque vous essayez de prendre quelque chose, ces tremblements peuvent se renforcer à mesure que vous vous rapprochez de l’objet. 

Muscle weaknessFaiblesse musculaire

Les personnes atteintes de SEP peuvent ressentir une faiblesse musculaire (un manque de force) dans une jambe ou les deux. La SEP peut rendre le déplacement de vos muscles difficile, procurant ainsi une sensation de faiblesse. La faiblesse musculaire dans vos jambes peut entraîner des difficultés pour marcher. Des chutes sont possibles. Vous pourriez aussi ressentir une faiblesse dans d’autres muscles, comme ceux qui contrôlent vos intestins.

Prendre en charge les problèmes de motricité et de mobilité

Les problèmes de mobilité peuvent être gérés de différentes façons et chacune d’elles doit être ajustée pour répondre aux besoins et aux problèmes individuels de chaque personne. Il est recommandé d’en parler avec votre médecin ou l’infirmière spécialisée en SEP avant d’essayer toutes thérapies.

Mobility and vision

Votre médecin ou l’infirmière spécialisée en SEP peut essayer différentes thérapies telles que : 

  • Physiothérapie – un traitement utilisant des méthodes physiques comme le massage, le traitement par la chaleur et de l’exercice physique
  • Ergothérapie – utilisant certaines activités pour aider les personnes à se rétablir
  • Cryothérapie – traitement utilisant des températures froides

Il existe une variété de dispositifs qui peuvent aider à améliorer vos problèmes de mobilité et à faciliter vos déplacements, allant du port de minerves à l’utilisation d’une canne pour marcher et même des jambes bioniques (parfois appelées exosquelettes). Parlez avec votre médecin ou l’infirmière spécialisée en SEP des options qui selon lui/elle pourraient vous aider.

Certains symptômes peuvent être pris en charge par de nombreux traitements et de la physiothérapie. Par exemple, la spasticité, ou la raideur au niveau des membres et la gêne que cela peut causer peut souvent être réduite grâce à la physiothérapie. 

La vue dans la SEP

Connaitre des problèmes de vue peut être une sensation angoissante et les problèmes de vue sont relativement fréquents chez les personnes atteintes de SEP. La SEP peut provoquer une névrite optique qui survient en cas d’inflammation du nerf optique. La SEP peut aussi toucher vos yeux en causant des problèmes liés aux mouvements de l’œil.

La névrite optique peut entraîner une vision trouble et, dans certains cas, la perte complète de la vue. Souvent seul un œil est touché, mais elle peut toucher les deux. La vue a tendance à s'aggraver sur une période allant de quelques jours à une semaine, mais pour certaines personnes l’aggravation peut être beaucoup plus rapide. Une névrite optique implique : 

  • Une vision floue ou une tache aveugle au centre de votre vision
  • Les couleurs apparaissant plus foncées ou délavées
  • Des flashs lumineux lorsque vous bougez les yeux
  • Une douleur, en particulier lorsque vous bougez les yeux

Blind SpotsColour appearing washed outLight flashesPain Moving eyes

Les problèmes oculaires liés aux mouvements ont tendance à signifier que vos yeux ne bougent pas de manière fluide ou que vos yeux sont mal alignés. Cela peut entraîner une vision double, ce qui peut aussi impliquer des problèmes tels que des nausées et des vertiges ainsi que des problèmes de coordination ou d’autres problèmes liés au sens de l’équilibre. 

Prendre en charge les problèmes de vue

La névrite optique et les problèmes liés au mouvement des yeux sont causés par une inflammation et disparaissent souvent lorsque inflammation disparaît, vous pourrez donc ne pas avoir besoin de traitement. Si vos symptômes sont particulièrement sévères, votre médecin ou l’infirmière spécialisée en SEP peut vous prescrire une steroids, qui peut vous aider à récupérer plus rapidement. 

Si vous présentez une vision double, il existe des moyens visant à réduire son impact, comme porter un patch sur un œil ou porter des lunettes équipées de lentilles qui réalignent les deux images. Il existe aussi des traitements disponibles que votre médecin ou l’infirmière spécialisée en SEP peut vous prescrire qui peuvent vous aider si vous présentez des mouvements de l’œil involontaires. 

Liens utiles